Lepays225.com

  

 
 

  

Des gendarmes ont expulsé le jeudi 5 décembre dernier, un colonel de la gendarmerie de sa maison au profit d’une Miss. L’officier supérieur  occupait depuis des années la villa à la cité SYNACASS-CI 2, route de M’badon. Lire  la suite…

 

 

Un colonel de la gendarmerie nationale  a été expulsé de sa maison,  tous ses bagages dehors, le portail et les portes des chambres  condamnées, le jeudi 05 décembre dernier à la cité SYNACASS-CI 2, Villas 263, riviera 6, route de M’badon, par d’autres gendarmes. L’expulsion de l’officier supérieur de la gendarmerie a très vite fait le tour de  la cité SYNACASS-CI 2. Un habitant de la cité qui a vécu la scène raconte. « Sept   gendarmes dont un colonel sont arrivés  à 10 h dans deux voiture 4x4 de la gendarmerie nationale. Ils étaient accompagnés d’un huissier, Me Coulibaly.   Devant l’entrée de la villa,  attendait le colonel N.A, habitant  la maison  duplex numéro 263. Les visiteurs ont ordonné avoir les clés de la maison. Ce qui fut fait. Ils  sont entrés. Quelques minutes après, j’ai vu des gens sortir des bagages. C’était le contenu de la maison appartenant au colonel N.A. Les gendarmes sont sorties plus tard. Ils  ont ensuite quittés le lieu. L’huissier est resté sur place.  Des civils présents côtés des gendarmes ont vidé la maison de son contenu. Rien n’a été oublié. Les sanitaires, des ampoules, la sonnerie du portail d’entrée, tout a été  enlevé et mis dehors. Puis, l’huissier a clos  les portes des chambres et le portail principal,  sous le regard impuissant du maitre des lieux, le colonel N. A », raconte un jeune de la cité. Il raconte que la scène a choqué et attristé les riverains présents et ceux qui étaient de passage. «  L’officier supérieur de la gendarmerie  a été humilié. Quelque soit ce qu’on lui reproche, il ne devait pas être expulsé de cette façon. La façon dont il a été expulsé est  une humiliation pour toute la gendarmerie », a dénoncé une habitante de la cité. N.N était anciennement vigile dans une société de gardiennage en charge de veiller sur  les maisons de SYNACASS-CI 2.

 « Les gendarmes et l’huissier sont arrivé devant la villas 263 à 10 h. Ils ont trouvé sur place le Colonel.   C’est avec impuissance et indignation que l’officier supérieur a regardé ses visiteurs mettre ses bagages dehors. C’était humiliant et triste.  Cette maison qui fait l’objet de litige   était habitée par le colonel. En 2009, j’étais vigile au sein de la société  de gardiennage. C’est nous qui présentions  les maisons  aux propriétaires et autres personnes  désireuses d’acquérir  une maison auprès de  l’entreprise SCI-SYNACASS-CI. Les modifications que vous voyez ont été faites  à la demande de l’officier supérieur. Vous observez que cette maison  n’a pas la même construction que  celle que vous voyez là-bas. Pourtant c’est la même entreprise», explique-t-il. Il ajoute que  la miss Côte d’Ivoire , est apparue en 2013 pour demander l’achat de la maison. L’ancien vigile crie à l’injustice. « C’est une injustice qu’on fait au colonel. Si un Colonel de la gendarmerie est victime d’injustice, qu’en sera-t-il des civiles que nous sommes  » s’interroge l’ancien vigile de l’entreprise immobilière.

Un autre jeune de la cité que nous avons trouvé  devant  la maison  ne cache pas son étonnement. « Un gendarme  dépossédé de sa maison, cela est la preuve que le droit a foutu le camp dans ce pays », dénonce-t-il avec indignation. Certains riverains qui ont  découvert les bagages dehors  ne comprennent pas que  des gendarmes peuvent aller jusqu’à humilier un des leurs. Surtout que ce dernier  a acquis la maison  dans les normes. Mme H.A, habite la cité depuis  huit (8) ans. Elle se dit bouleversée, choquée et crie à  l’injustice. « Pourquoi avoir accepté qu’il achève les travaux de modification  de la maison pour    le mettre dehors. J’accuse  l’entreprise immobilière qui a vendue   la maison à deux personnes ;  la justice et  les autorités  de la gendarmerie devraient voir de ce côté», conseille-t-elle.

C’est en 2009 que l’officier supérieur N.A  a souscrit à l’opération immobilière lancée par SIPIM Bativoir 2000 à la Riviera 6. Quelques mois  après le lancement de l’opération, la SIPIM cède les maisons  à la société  civile immobilière SCI-SYNACASS-CI. Pour des raisons  qui lui sont propres, l’officier  négocie avec la SCI-SYNACASS-CI  afin que  soit modifié   son appartement. En retour l’entreprise ordonne  qu’il paie 46.531.275 F CFA au lieu de 30 millions de francs CFA. D’août 2009 à décembre 2011, l’officier  versera treize  (13) millions de francs CFA à l’opérateur immobilier.

.En retour, la SCI-SYNACASS-CI lui  délivrera, le 18 janvier 2011,  une  attestation  de réservation du même appartement.

Chose curieuse,  après le versement de décembre 2011, l’opérateur se résigne   à prendre  le versement du montant  restant.

En 2013, la miss Côte d’Ivoire se présente sur le site pour visiter la maison et l’acheter. On lui fait savoir que la villa est la propriété d’un gendarme. Elle refuse d’entendre raison et revient en 2015 indiquant qu’elle a acheté la maison. Sur le site, le voisinage indique à la miss  que la maison est la propriété d’un gendarme. « Je lui ai tendu un bout de papier sur lequel figurait le numéro de téléphone du gendarme mais elle a refusé de prendre le numéro », lâche un autre jeune. Pourquoi cela ?

L’affaire avait été   portée devant le tribunal. Après avoir été déclaré perdant en Première Instance, le colonel  a saisi la Cour Suprême.  En attendant le verdict du pouvoir en cassation, l’on s’interroge pourquoi cette  précipitation d’expulsion du colonel ?

S.A.S

TITROLOGIE

  • abj.jpg
  • frat.jpg
  • fraternitematin-15458.jpg
  • fratmat-du-10-fev.jpg
  • fratmat27.jpg
  • infos.jpg
  • inter27.jpg
  • lereveil.jpg
  • letemps.jpg
  • letemps16.jpg
  • letemps17.jpg
  • letemps21.jpg
  • letempsmardi.jpg
  • linter.jpg
  • linter19.jpg
  • lintermardi.jpg
  • matin.jpg
  • matin1.jpg
  • nouveau-reveil.jpg
  • nouveaumardi.jpg

MUSIQUE Tendances

Musique : Sortie d’album/Aklane  annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Musique : Sortie d’album/Aklane annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Publication : jeudi 12 janvier 2017 02:01

Lepays225.com-Offrir  à ses fans quelque chose de bien. C’est  le souhait de l’artiste chanteuse Aklane, abonnée depuis quelques années  aux prestations dans les pianos bars. Son  dernier opus date de 2011.  Pour son retour, l’artiste  annonce  un album de 10 titres baptisé « confirmation ».

INTERNATIONAL Dernières dépêches

Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Publication : mardi 14 juin 2016 00:26

Lepays225.com-Un avocat de l'ex-président tchadien Hissène Habré a réclamé lundi sa libération immédiate, affirmant que sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain à Dakar était « nulle » en raison d'une irrégularité sur la désignation des juges.

Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Publication : mardi 14 juin 2016 23:52

Dans un certain temps, la justice burkinabè est au centre d’une cabale tendant à la dénigrer afin d’atteindre un objectif inavoué : celui de restaurer la présidence du Chef de l’Etat et la vice-présidence du ministre de la justice au Conseil supérieur de la magistrature.  

Compteur

2035281
Aujourd'huiAujourd'hui1293
HierHier1681
Cette semaineCette semaine3448
Ce moisCe mois31615

Nécrologie

 

Communiqué