Lepays225.com

  

 
 

  

L’union européenne a annoncé qu’elle n’apportera pas son appui à la filière banane en Côte d’Ivoire après décembre 2019. Cette décision fait suite aux accords de libre échange entre l’UE  et les pays d’Amérique Latine. Et c’est l’Afrique qui est perdante. Lire la suite…

 

L'appui de l'Union européenne à la filière banane en Afrique, pour faire face à la concurrence latino-américaine, ne sera pas reconduit après 2019, a annoncé jeudi son représentant à Abidjan, lors d'une rencontre avec les producteurs.

«Le mécanisme de stabilisation ne sera applicable que jusqu'au 31 décembre 2019, et sa prolongation au-delà de 2019 n'est pas possible car la non-continuation fait partie des accords de libre-échange entre l'Union européenne et les pays d'Amérique Latine», a déclaré Jobst von Kirchmann, représentant de l'UE en Côte d'Ivoire.

 «Le comportement des consommateurs dans l'Union européenne a changé : l'accent est mis aujourd'hui sur les aspects sociaux, l'environnement et la santé. Ce changement de comportement s'est traduit dans une pression sur les institutions européennes à laquelle elles ne peuvent se soustraire», a expliqué Jobst von Kirchmann.

L'UE avait accordé un nouveau programme d'aide aux pays ACP sur la période 2013-2019, visant à améliorer la compétitivité, les conditions environnementales de production, la qualité de vie des travailleurs, mais aussi à développer le marché local et régional de la banane.

 

Le Figaro avec AFP

Compteur

2243058
Aujourd'huiAujourd'hui956
HierHier1463
Cette semaineCette semaine2871
Ce moisCe mois29379

Nécrologie

 

Communiqué