Lepays225.com

  

 
 

  

Toutes les juridictions du pays sont depuis quelques jours visitées par des inspecteurs aussi bien Ivoiriens qu’internationaux.

 

Plusieurs inspecteurs issus d’organisations internationales et  Ong  la Côte d’Ivoire ont  entrepris depuis le mardi 23 février 2021 des contrôles des magistrats et des juridictions du pays.  Ces contrôles ont mis en veilleuse  les affaires en cours dans les juridictions. Ces inspections qui ont lieu avec l’accord des autorités Ivoiriennes visent à rendre compte du travail fait par les magistrats dans toutes  les juridictions du pays. En effet, de nombreuses personnes dénoncent la lenteur des magistrats dans le règlement de certaines affaires dans les juridictions du pays. Conséquence, certains prévenus sont aux arrêts pendant des mois voire des années sans jamais passer devant un juge. Le cas de Babily Dembélé, président du Congrès Ivoirien pour le Développement et la Paix (CIDP) est un cas parmi tant d’autres. Depuis le 26 octobre 2020, l’opérateur économique arrêté à son bureau par une trentaine de policiers pour disent-ils « atteinte à la sureté de l’état » est incarcéré à la Maca avec quatre de ses proches. Plus de 4 mois après, ils ne sont toujours pas passés devant un magistrat. Ils sont nombreux les prévenus qui attendent de passer devant un juge pour connaitre leur sort. Souhaitons que le contrôle des inspecteurs permettra de mettre fin à ce désordre devenu une règle.

Ce contrôle des inspecteurs a engendré le report  à une date ultérieure de la comparution de Babily devant la juge du 10è cabinet.

S.A

Compteur

2403941
Aujourd'huiAujourd'hui14
HierHier2059
Cette semaineCette semaine593
Ce moisCe mois20388

Nécrologie

 

Communiqué