Lepays225.com

  

 
 

  

Bah Soumalet est politologue et président de l’Alliance des Sociaux-Démocrates(ASD), un parti de centre-gauche, membre de la plateforme de l’opposition ivoirienne. Dans cette interview, il se prononce sur la gestion de la covid-19, les échéances électorales de 2020 non sans interpeller le régime d’Abidjan sur la nécessité à aller à la réconciliation.

 

Président Bah Soumalet, le monde vit une crise sanitaire provoquée par le coronavirus depuis le début de cette année. Votre pays de résidence(Angleterre) enregistre à ce jour selon les chiffres officiels plus de 30.000 décès. Comment en est-on  arrivé là pour un pays avec un système de santé aussi irréprochable ?

 Je voudrais d’entrée de jeu remercier la Rédaction de l’hebdomadaire «  Le Modèle »pour l’opportunité qu’elle donne à l’ASD, à  travers son premier responsable que je suis, pour s’exprimer sur la situation sociopolitique tant nationale qu’internationale.

Pour revenir  à votre question,  comme vous le savez, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus de 382.867 personnes sont décédées début Juin 2020 sur 6.416.828 cas d’infections au Covid-19 officiellement  diagnostiqués dans le monde.

A ce jour, nonobstant la résilience et la qualité de son système de santé ,  le Royaume -Uni a enregistré plus de 39.728 morts sur 279.860 cas. C’est parce qu’il y a eu défaillance au niveau de la gestion politique de la pandémie.  Au départ, les autorités britanniques n’avaient pas pris la menace au sérieux et le manque d’anticipation a fait des dégâts en vies humaines et cela est bien regrettable. Le Premier  Ministre a failli en payer le prix.   Toutefois, elles sont parvenues à freiner la progression du virus à grande échelle en attendant d’y trouver un remède clinique. Mais il y a un soulagement parce que la tendance est en baisse.

 

Comment avez-vous personnellement vécu cette crise ?

 En tant qu’être humain, père de famille et responsable politique,  un mort est pour moi toujours un mort de trop.  C’est triste de voir des gens perdre la vie.  Permettez que je profite de vos colonnes pour présenter mes sincères condoléances  à toutes les familles, en Côte d’Ivoire et partout dans le monde, endeuillées par le fait du Coronavirus.

En application de la mesure de confinement en vigueur, les membres de ma famille biologique, mes collaborateurs  politiques et moi n’avons pas encore eu la possibilité de nous retrouver physiquement. Mais grâce aux réseaux sociaux, nous avons maintenu le contact. A chacune de nos vidéoconférences, je leur conseille de veiller au strict respect des mesures sanitaires telles que recommandées par l’OMS.

Vous suiviez depuis votre pays de résidence la gestion de cette même crise par le gouvernement ivoirien. Que pouvez- vous dire sur cette gestion ?

Le parti au pouvoir a une fois de plus montré ses limites et surtout son indifférence face à  la  souffrance du peuple. Un Gouvernement responsable ne peut pas abandonner le peuple et se mettre à l’ abri à Assinie avec l’argent du contribuable. Les Agents de la santé et l’Armée Nationale travaillent dans des conditions inhumaines, sans protection aucune. A quel résultat l’Administration Ouattara s’attend-t-elle en instaurant le couvre-feu, le confinement et les mesures sanitaires lorsque le pays était seulement  à 4 cas de contamination et 0 décès et vouloir procéder à  la levée de ces mêmes mesures lorsque le taux de contamination dans le pays  atteint un record: plus de 3262 cas et plus de 35 décès, début Juin 2020? C’est une aberration.

 Le régime a pu mobiliser plus de 4.000 milliards de FCFA pour lutter, en principe, contre la Covid-19. Malheureusement, les 200 millions de masques que le Gouvernement dit avoir commandés  n’ont jamais été livrés à la population. Les Entreprises n’ayant pas reçu de mesures d’accompagnement de la part de l’État sont en train de procéder  à des licenciements en cascades, ce qui viendrait alourdir  naturellement le taux de chômage, déjà estimé entre 70-80% selon la BAD, à plus de 80%.

C’est un piètre résultat pour un pays où l’embellie économique, diffusée à souhait par le pouvoir,  situerait la croissance à deux chiffres. Les 25.000 FCFA par mois annoncés pour soulager les familles défavorisées sur l’ensemble du territoire national sont destinés malheureusement aux seuls militants du Rhdp.

Avez-vous apporté une assistance particulière aux populations ivoiriennes pendant cette crise sanitaire ?

Bien sûr que oui, nous avons appelé la population au strict respect des mesures conservatoires telles que exigées par l’OMS et mises en application par l’État ivoirien. Nos bases ont été mandatées pour expliquer aux populations la nécessité de se conformer aux mesures barrières. Face au désengagement de l’État après s’être enrichi sur le dos du peuple, ce qui apparait comme une véritable arnaque, notre parti a pu faire des dons de kits sanitaires dans des localités sans aucune récupération politique là où le Rhdp était en pleine campagne électorale avec des fonds alloués  à l’État pour lutter contre la Covid-19.

Quelles étaient les propositions de votre parti(ASD) pour freiner la propagation de ce virus en Côte d’Ivoire?

Le strict respect des mesures universelles de lutte contre la pandémie est et reste une stratégie efficace. Avec l’argent mobilisé pour le besoin de la cause, l’État devrait être à mesure de fournir des kits sanitaires dans tous les Établissements scolaires et universitaires, dans tous les centres de santé et dans tous les services administratifs. L’ASD utiliserait de façon rationnelle les fonds recueillis en réquisitionnant des usines pour la confection des masques et la production de gels sur place afin de les distribuer gratuitement aux populations.

 Au lieu de toujours tendre la main pour asphyxier  le pays avec le poids de la dette, il était bien de faire une levée de fonds à l’échelle nationale pour riposter contre le coronavirus. Ainsi, les budgétivores du pays comme le président de la République, le Premier Ministre et le Vice-président, sans oublier, les Présidents d’Institution et les Ministres auraient-ils respectivement céder 6 mois , 4 mois , 3 mois et 2 mois de salaire pour constituer le Fond National de Lutte contre la Covid-19 (FNLC) dont la gestion serait confiée  à une structure indépendante qui se chargerait de rendre compte au peuple une fois par semaine.

Les institutions africaines notamment la CEDEAO et l’Union africaine ne semblent pas avoir une position claire dans le combat que mène la grande île(Madagascar) pour faire accepter le Covid-Organics dans la lutte contre la covid-19. Quel commentaire faites-vous et quelle est votre position ?

 L’ASD déplore l’attitude des institutions Africaines. En tant que panafricains, nous demandons à nos Chef d’État d’investir dans la recherche. Au Centre Polytechnique de Yamoussoukro par exemple, les Chercheurs Ivoiriens ont découvert une Molécule organique et conçu un Respirateur pour le traitement de la Covid-19.  Mais les travaux sont arrêtés, faute de volonté politique et de fonds pour financer les essais cliniques. Et personne n’en parle parce que nos Gouvernants ont peur d’être dos à dos contre l’OMS. Ils n’ont pas le courage du jeune Président de Madagascar, son Excellence M. Andy Rajoelina, que nous saluons en passant. Début Juin 2020, son pays a enregistré  908 cas pour 6 morts seulement  grâce à la boisson Covid-organics à base de plantes. Les chefs d’État Africains nés avant les indépendances ont encore une peur bleue de la puissance coloniale. Ils continuent de se comporter comme des tea-boys(serveur de thé) au service de l’impérialisme occidental.

 Contrairement à eux, nous qui sommes nés après les indépendances, nous n’avons aucun complexe devant qui que ce soit, et nous allons relever ce défi.  Pour l’heure, aidons cette vieille classe politique à faire valoir ses droits à la retraite.

 

Le gouvernement ivoirien appelle à la poursuite du processus électoral malgré la propagation de la pandémie.  Partagez-vous cette démarche du gouvernement ?

 

« Le Rhdp ne fait que balbutier lorsqu’il s’agit du processus électoral ».

 Le Rhdp ne sait pas ce qu’il veut et par ricochet il ne sait pas ce qu’il fait. Il ne fait que balbutier lorsqu’il s’agit du processus électoral. En poursuivant l’enrôlement pendant la guerre contre un ennemi invisible comme le Covid-19, c’est faire preuve d’un déficit moral, c’est être purement et simplement de mauvaise foi. L’ASD condamne ce mépris pour la vie humaine. Pourquoi le Rhdp se débat-il pour un pouvoir qu’il a déjà perdu ?

Pensez-vous que le calendrier électoral pourra être respecté ?

 Vous savez, le Rhdp est conscient de son impopularité sur le terrain. Le jour où ses dirigeants auront une once de bon sens, ils vous diraient qu’ils ont traîné le pas délibérément pour ne pas respecter le calendrier électoral pour la simple raison qu’ils ne sont pas et ne pourront pas être prêt pour aller  à ces élections et les gagner.   Le Rhdp ne veut pas aller à une élection pour la perdre, or dans le cas d’espèce, il n’a aucune chance de la gagner même dans la fraude. Disons à présent au revoir au Rhdp car il s’en va pour de bon, c’est ça qui est la vérité.

« Il faut confier l’organisation des élections à un Gouvernement de transition sans Ouattara ».

A notre avis, si tant est vrai que nous avons tous tiré des leçons de la crise post- électorale de 2010 et des élections dérivées de 2015 qui s’en ont suivies,  nous devrions tous nous engager résolument à garantir des élections apaisées, justes et transparentes en 2020. Cela passe nécessairement par l’installation d’une Commission électorale consensuelle, l’actualisation de la liste électorale, le découpage électoral, la réconciliation nationale, la libération sans condition des prisonniers politiques et militaires et le retour sans condition des exilés politiques.

Le Rhdp est incompétent  sur toute la ligne, tout le monde le sait. Ce n’est pas donc en moins de 5 mois des élections qu’il peut réussir le miracle qu’il n’a pas pu réaliser en 10 ans de règne sans partage. Le Rhdp est incapable d’organiser une élection sans verser du sang humain. Plus jamais ça dans notre pays. En conséquence, il faut confier l’organisation des élections à un Gouvernement de transition sans Ouattara.

Seriez-vous candidat à la prochaine élection présidentielle d’octobre 2020 ?

 Par principe, nous n’allons pas à une élection dont les conditions ne sont pas réunies. Nous faisons partie d’une plateforme de la place qui travaille à créer et garantir les conditions d’une élection transparente. La mauvaise foi du parti au pouvoir nous conduit progressivement vers le non-respect du calendrier électoral initial. Toutefois, l’ASD est prête  à aller  à une élection démocratique et battre avec une majorité écrasante tout candidat que le Rhdp présentera.

Le parti au pouvoir, le Rhdp annonce à cor et à cri que tout serait « bouclé, callé et géré » pour les prochaines échéances électorales au moment où votre plateforme s’active pour mettre fin au système Ouattara. Ne craignez-vous pas une autre crise postélectorale comme en 2010 ?

Le Rhdp a le droit de faire un semblant d’intimidation avec le slogan « c’est bouclé, callé et géré ». Cela pourrait être possible si le Rhdp existait encore. Mais cette famille politique a volé en éclats,  faute d’un leadership éclairé. Une coquille sans substance n’effraie personne. Le Rhdp a plutôt tout perdu.

Justement quelle est votre analyse sur le départ des différents leaders des partis politiques fondateurs du Rhdp ?

 

« La coalition Rhdp est totalement morte et le Rdr est resté seul au pouvoir ».

Ecoutez, parler de nos jours du Rhdp est une aberration politique grotesque. La coalition Rhdp n’existe plus. Savez-vous que c’est cette coalition qui a gagné au second tour des élections en 2010 et qui a bénéficié d’un mandat dérivé en 2015 ?

Aujourd’hui et vous le savez, la coalition Rhdp est totalement morte et le Rdr est resté seul au pouvoir. Vous voyez clairement que la mémoire d’Houphouët Boigny ne saurait être associée  à un parti moribond qui a érigé la violence et le mensonge en méthode de gouvernement. Même en comptant sur son bétail électoral tel que décrit par l’un de ses Ministres, le Rdr ne peut en aucun cas gagner seul les élections en Côte d’Ivoire. Cela n’est pas possible tant en rêve qu’en réalité: y croire, c’est se moquer de soi-même. Ce parti, vendeur d’illusions, disparaîtra sur la scène politique nationale bientôt.

La Cpi vient de lever certaines restrictions imposées au président Laurent Gbagbo et au ministre Charles blé Goudé. Rien ne s'oppose à leur retour en Ci si le régime d'Abidjan donne son accord. Que conseillerez-vous au président Ouattara ?

 La seule et unique alternative politique pour Ouattara de sortir par la grande porte de la scène politique de Côte  d’Ivoire, qu’il a négativement impactée pendant plus de 20 ans, est de libérer, avant qu’il ne soit tard, tous les prisonniers politiques et militaires et de faciliter le retour de l’ex- Président de la République Laurent Gbagbo, l’ex- Premier Ministre et Président du Parlement Ivoirien Guillaume Soro et le Ministre Charles Blé Goudé, sans oublier tous les autres exilés politiques u nom de la réconciliation nationale. Cela peut lui permettre de rebondir moralement malgré l’échec de sa mission politique et économique en Côte d’Ivoire.

Interview réalisée par

Le Modèle

DERNIERS ARTICLES

Lepays225.com-08 juin2020-INTERVIEW/ Bah Soumalet, président de l’Alliance des Sociaux-Démocrates(ASD) et membre de la plateforme de l’opposition ivoirienne./«Le régime a mobiliser plus de 4.000 milliards de FCFA et  les 200 millions de masques que le Gou
Lepays225.com-08 juin2020-INTERVIEW/ Bah Soumalet, président de l’Alliance des Sociaux-Démocrates(ASD) et membre de la plateforme de l’opposition ivoirienne./«Le régime a mobiliser plus de 4.000 milliards de FCFA et les 200 millions de masques que le Gou
Publication : lundi 8 juin 2020 22:14
 Oustaz Koné (conférencier-théologien)/« Dieu est devenu un fonds de commerce. »
Oustaz Koné (conférencier-théologien)/« Dieu est devenu un fonds de commerce. »
Publication : samedi 6 juin 2020 15:28
Présidentielle d’octobre 2020/Le PDCI-RDA en conventions locales éclatées les 25 et 26 juillet prochain
Présidentielle d’octobre 2020/Le PDCI-RDA en conventions locales éclatées les 25 et 26 juillet prochain
Publication : samedi 6 juin 2020 15:21
 Côte d’Ivoire-lepays225.com-Affaire Matca/Le courrier  de l’ex-DG qui confond la direction des assurances et les dirigeants actuels de la MATCA.
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Affaire Matca/Le courrier de l’ex-DG qui confond la direction des assurances et les dirigeants actuels de la MATCA.
Publication : mardi 19 mai 2020 17:09
Côte d’Ivoire-22 avril 2020-lepays225.com- Gabegie à la MATCA/Un trou de 2.286.669.330 FCFA  découvert *L’équipe dirigeante actuelle accuse l’ex-PCA
Côte d’Ivoire-22 avril 2020-lepays225.com- Gabegie à la MATCA/Un trou de 2.286.669.330 FCFA découvert *L’équipe dirigeante actuelle accuse l’ex-PCA
Publication : mercredi 22 avril 2020 17:55
Côte d’Ivoire-22avril 2020-lepays225.com-Interview/Djé Bi Djé Vamy Olivier (maire de Zuénoula et candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020)/« La Côte d’Ivoire est malade, je veux la guérir»
Côte d’Ivoire-22avril 2020-lepays225.com-Interview/Djé Bi Djé Vamy Olivier (maire de Zuénoula et candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020)/« La Côte d’Ivoire est malade, je veux la guérir»
Publication : mercredi 22 avril 2020 17:46
Côte d’Ivoire-Abidjan-20avrl 2020-lepays225.com-Décès de Marie Rose Guiraud/Les Condoléances du gouvernement à la famille éplorée
Côte d’Ivoire-Abidjan-20avrl 2020-lepays225.com-Décès de Marie Rose Guiraud/Les Condoléances du gouvernement à la famille éplorée
Publication : lundi 20 avril 2020 22:35
Côte d’Ivoire-Abidjan-20 avril 2020-lepays225.com-2ème Edition du Sommet Panafricain de l’Enfance et de l’Adolescence/Un trait d’union entre l’Afrique et ses fils
Côte d’Ivoire-Abidjan-20 avril 2020-lepays225.com-2ème Edition du Sommet Panafricain de l’Enfance et de l’Adolescence/Un trait d’union entre l’Afrique et ses fils
Publication : lundi 20 avril 2020 22:13
Élection à la FIF /Eugène Diomandé se retire  au profit de Drogba
Élection à la FIF /Eugène Diomandé se retire au profit de Drogba
Publication : mardi 14 avril 2020 19:37
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Interview avec le président  de Horest/« Les pertes se chiffrent en milliards de nos francs »
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Interview avec le président de Horest/« Les pertes se chiffrent en milliards de nos francs »
Publication : mardi 14 avril 2020 19:23

MUSIQUE Tendances

Musique : Sortie d’album/Aklane  annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Musique : Sortie d’album/Aklane annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Publication : jeudi 12 janvier 2017 02:01

Lepays225.com-Offrir  à ses fans quelque chose de bien. C’est  le souhait de l’artiste chanteuse Aklane, abonnée depuis quelques années  aux prestations dans les pianos bars. Son  dernier opus date de 2011.  Pour son retour, l’artiste  annonce  un album de 10 titres baptisé « confirmation ».

INTERNATIONAL Dernières dépêches

Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Publication : mardi 14 juin 2016 00:26

Lepays225.com-Un avocat de l'ex-président tchadien Hissène Habré a réclamé lundi sa libération immédiate, affirmant que sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain à Dakar était « nulle » en raison d'une irrégularité sur la désignation des juges.

Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Publication : mardi 14 juin 2016 23:52

Dans un certain temps, la justice burkinabè est au centre d’une cabale tendant à la dénigrer afin d’atteindre un objectif inavoué : celui de restaurer la présidence du Chef de l’Etat et la vice-présidence du ministre de la justice au Conseil supérieur de la magistrature.  

Compteur

1907885
Aujourd'huiAujourd'hui1012
HierHier2286
Cette semaineCette semaine3958
Ce moisCe mois7829

Nécrologie

 

Communiqué