Lepays225.com

  

 
 

  

Plusieurs incidents  qui ont occasionné  morts d’hommes ont été enregistrés ce samedi 31 octobre 2020, jour de l’élection présidentielle Ivoirienne.

 

Les Ivoiriens se sont rendus aux urnes ce samedi 31 octobre 2020 pour élire leur président de la république pour les cinq prochaines années. Cette élection comme il fallait si attendre a été émaillée d’incidents dans plusieurs localités et hameaux du pays.

A Gagnoa, région du Gôh de l’ancien président Laurent Gbagbo, un affrontement communautaire a fait au moins 4 morts. La ville était déserte et des actions sont menées pour ramener le calme.

Tiébissou, la matinée a été marquée par des manifestations, des barricades sur les principales voies.  Les choses ont dégénérées quand les manifestants ont fait l’objet d’attaque par des jeunes du RHDP. L’affrontement aurait malheureusement  fait 1 mort.

Oumé, toujours dans la région du Gôh, un autre affrontement entre deux communautés qui vivent depuis longtemps ensemble et  pour ces élections, sont opposés a malheureusement occasionné la mort d’un jeune Gouro. L’axe Hiré-Oumé  est depuis plusieurs jours barré de troncs d’arbres par des manifestants excités. Conséquence, la gendarmerie et les agents électoraux n’ont pas eu accès aux villages pour  déposer le matériel électoral.

Hiré, si les élections se sont déroulées sans violence dans la ville minière avec cependant un faible taux de participation, ce ne fut pas le cas dans plusieurs villages et campements environnant. Sur l’axe Zego-Kouamékro (axe Tiassalé-Divo), dans  les campements composés pour la plus part de   Baoulé, le matériel électoral a été détruit. Les agents électoraux ont été priés de repartir. A Zégo, le vote n’a pas eu lieu. Une source rapporte que la population a dressé des barricades pour empêcher l’entrée du village et pour empêcher le déroulement du scrutin.

Didoko, une autre S/P, situé sur l’axe Divo-Hiré. Le matériel électoral  stocké à la sous- préfecture a été emporté par des inconnus.

Divo, plusieurs bureaux de vote, le matériel électoral a été détruit ou saccagé dans les villages et campements de la sous-préfecture.  C’est le cas à Kouamékro, Zeérédoukou,etc…

Bettié, dans la région de l’Indénié-Djuablin, le matériel électoral a aussi été détruit, la commission électorale indépendante (CEI) saccagée.

Bocanda,  village du candidat indépendant Kouadio Konan Bertin( KKB), les 20 bureaux de vote de la ville ont été saccagés par des manifestants.

Daoukro, village natal de l’ancien président, président du PDCI, Henri Konan Bédié, les 11 bureaux de vote de la ville ont été fermés par les manifestants contre le 3è mandat.

A Abengourou, la présence du roi et les nombreux voyages du chef de l’Etat dans la localité n’ont pas amené les jeunes à se mettre en marge de la contestation. Les manifestations organisées par des jeunes se proclamant de l’opposition se sont soldées par la destruction du commissariat du 1er Arrondissement de la ville, la destruction du matériel électoral. Les mêmes dégâts ont été enregistrés à Ebilassokro, Sankadiokro, (…) où le matériel électoral est parti en fumée.

Mbatto. Cette ville a été visitée par le chef de l’Etat quelques semaines avant le scrutin. Là-bas aussi, les manifestants ont laissé des traces. Matériel électoral détruit, brigade de la gendarmerie de la ville saccagée.

Koun-Fao, les images montrent le matériel électoral saccagé, des manifestants dans les rues.

Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, n’a pas été cette fois épargnée par les violences. Depuis quelques jours, des heurts avaient lieu dans le village de Félix Houphouët Boigny, fondateur du PDCI. Les manifestations se sont poursuivies hier. La ville était déserte, sous tension et les populations Baoulé ne sont pas beaucoup sorties pour accomplir leur devoir citoyen. Attiegouakro et dans bien de villages proches de Yamoussoukro, les populations ont refusé de voter. Ils ont soit détruit le matériel électoral, soit empêché d’acheminement de ce matériel dans leur localité.

Botro, dans la région du Gbêkê, des barricades dressées  sur les différents accès à la ville n’avait jusqu’à la fin de la matinée permis le bon déroulement du scrutin.

 Sikensi. La région Abidji présentait l’allure d’un peuple en guerre.  De nombreux jeunes  venus de plusieurs villages de la localité ont  fait mouvement vers Sikensi pour manifester contre le 3è mandat d’Alassane Ouattara. Les voies qui relient  les différents villages ou le village à Sikensi ont été obstruées de troncs d’arbres.

Adzopé, région de la Mé et ses environs était aussi dans la danse. Si le scrutin s’est déroulé sans incident ndans la ville, ce ne fut pas le cas dans les villages et certaines villes. Plusieurs matériels de vote sont partis en fumée. C’est le cas à Afféry où la CEI locale a été saccagée, le matériel brûlé.

A Akoupé,  précisément à Assangbadji, un policier aurait été pris en otage par les manifestants. C’est à vérifier.

Man, la CEI locale a été vandalisée. A Logoualé des jeunes ont barré les voies d’accès à la ville et détruit le matériel électoral. Même constat à Biankouma où certains observateurs ont constaté la destruction du matériel électoral rendant impossible le vote.

Daloa, dans la Haut-sassandra, les choses se sont bien déroulées dans l’ensemble dans la ville. Cependant, à Zoukougbeu, les anti 3è mandat n’ont pas permis le déroulement du scrutin présidentiel. Le constat était le même à Bonon-Zaguieta où les populations ont empêché la tenue du vote. A Gadouan, Gboguhé, Gnangbodougnoa dans le Guébié, il n’y a pas eu vote. Le matériel électoral est parti en fumée.

Vavoua  a connu des manifestations de désobéissance civile. Certains bureaux de vote n’ont pas ouvert. Le matériel électoral a été emporté des  inconnus.

Tiassale, les agents électoraux ont été refoulés dans certains villages, le matériel électoral détruit.

A Abidjan, les choses semblent été dans la normale. Dans des communes réputées favorables au régime (Abobo, Adjamé) et certains quartiers les fans du candidat du RHDP sont sortis massivement pour voter.  Toutefois, le boycott du scrutin a été observé à Mbadon, Blokhauss, Kouté, Anono, Akeikoi, Agbekoi, Anonkoi-Kouté, Attécoubé-Agban, Abobodoumé,  (…), des villages Ebrié dans Abidjan.

Des sources révèlent que l’affluence dans les bureaux de vote aurait observée dans plusieurs villes du nord de la Côte d’Ivoire, à Bondoukou, en France, etc.

Quant au candidat indépendant, Kouadio Konan Bertin (KKB), il n’a pu réunir les représentants qu’il lui faut dans les 10815 lieux de vote et 22381 bureaux de vote. Alors question, comment le candidat  KKB a pu avoir les moyens pour effectuer le déplacement en Hélicoptère à Lakota et voter ? Tout compte fait, il avait une seul objectif, être candidat pour légitimer le candidat président sortant.  Mission accomplie.

 La décision  du président Alassane Ouattara de briguer un 3è mandat est jugé illégale par l’opposition qui a lancé la désobéissance civile. Dans l’après midi du samedi 31 octobre, le porte parole de l’opposition, Pascal Affi N’guessan qui avait à ces côtés l’ancien président Henri Konan Bédié, à confié à la presse, « ces élection ont été un échec. Les Ivoiriens dans leur grande majorité ont boudé ». Poursuivant, le président du FPI a déploré les nombreux morts enregistrés au cours de la seule journée du samedi 31 octobre, soit une douzaine dont 4 dans la région du Gôh dans des affrontements. 1 mort a été enregistré à Tiébissou et 1 autre mort à Oumé. Il a en outre affirmé que ces actions de l’opposition ont réussi à délégitimer ces élections. Auparavant, le président sortant,  Alassane Ouattara a, après son vote au lycée Saint Marie de Cocody mis en garde  les occidentaux. «  L’Europe n’a plus son mot à dire dans la politique Africaine. Les occidentaux doivent arrêter d’imposer leurs normes aux Africains. Nous sommes suffisamment majeure pour gérer nos pays, nous le faisons en fonction de nos objectifs ».

Prochain combat, la guerre des chiffres portant sur le taux de participation.

S.A.S

DERNIERS ARTICLES

Lepays225.com-Le Tas déboute la FIF
Lepays225.com-Le Tas déboute la FIF
Publication : samedi 16 janvier 2021 22:52
Abidjan-vend.15 janv.2021-lepays225.com-Fédération ivoirienne de Football: Le Comité de normalisation est là
Abidjan-vend.15 janv.2021-lepays225.com-Fédération ivoirienne de Football: Le Comité de normalisation est là
Publication : vendredi 15 janvier 2021 11:37
Côte d’Ivoire-jeudi 14 janv.2021-lepays225.com/Détenu à la Maca depuis bientôt 4 mois/Babily Dembélé très mal en point
Côte d’Ivoire-jeudi 14 janv.2021-lepays225.com/Détenu à la Maca depuis bientôt 4 mois/Babily Dembélé très mal en point
Publication : jeudi 14 janvier 2021 21:50
Côte d’Ivoire-lepays225.com-jeudi 14 janv.2021-Bien-être des personnes du 3è âge/Les conseils d’une spécialiste pour bien vieillir
Côte d’Ivoire-lepays225.com-jeudi 14 janv.2021-Bien-être des personnes du 3è âge/Les conseils d’une spécialiste pour bien vieillir
Publication : jeudi 14 janvier 2021 20:41
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Agriculture-Le gouvernement-a-t-il abandonné les paysans ?
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Agriculture-Le gouvernement-a-t-il abandonné les paysans ?
Publication : jeudi 14 janvier 2021 00:11
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Législatives 2021/Amédée Kouakou, Me Evariste Ohinché, Me Daniel Ekrabé candidats…
Côte d’Ivoire-lepays225.com-Législatives 2021/Amédée Kouakou, Me Evariste Ohinché, Me Daniel Ekrabé candidats…
Publication : mercredi 13 janvier 2021 23:19
Abidjan-03 janvier 2021-lepays225.com-Action sociale et fête de nouvel an/Les ONG ADRES-CI et EHCI soulagent les personnes du 3è âge
Abidjan-03 janvier 2021-lepays225.com-Action sociale et fête de nouvel an/Les ONG ADRES-CI et EHCI soulagent les personnes du 3è âge
Publication : dimanche 3 janvier 2021 13:35
Abidjan (Côte d’Ivoire)-lepays225.com-mercredi 29 décem.2020-Non achat de cacao/Les paysans  crient leur colère
Abidjan (Côte d’Ivoire)-lepays225.com-mercredi 29 décem.2020-Non achat de cacao/Les paysans crient leur colère
Publication : mercredi 30 décembre 2020 22:12
(Côte d’Ivoire) Abidjan- mercredi 30 décem.2020-lepays225.com-Pénurie d’eau à Abobo/Les populations veillent pour avoir l’eau potable
(Côte d’Ivoire) Abidjan- mercredi 30 décem.2020-lepays225.com-Pénurie d’eau à Abobo/Les populations veillent pour avoir l’eau potable
Publication : mercredi 30 décembre 2020 19:24
Abidjan (Côte d’Ivoire)-30 décembre 2020-lepays225.com- Lancement des biscuits Pure Bliss par Caraway, joint-venture entre les groupes Olam et Sanyo Foods/Une société de consommation lance les biscuits Pure Bliss
Abidjan (Côte d’Ivoire)-30 décembre 2020-lepays225.com- Lancement des biscuits Pure Bliss par Caraway, joint-venture entre les groupes Olam et Sanyo Foods/Une société de consommation lance les biscuits Pure Bliss
Publication : mercredi 30 décembre 2020 18:17

MUSIQUE Tendances

Musique : Sortie d’album/Aklane  annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Musique : Sortie d’album/Aklane annonce son retour avec ‘’confirmation’’
Publication : jeudi 12 janvier 2017 02:01

Lepays225.com-Offrir  à ses fans quelque chose de bien. C’est  le souhait de l’artiste chanteuse Aklane, abonnée depuis quelques années  aux prestations dans les pianos bars. Son  dernier opus date de 2011.  Pour son retour, l’artiste  annonce  un album de 10 titres baptisé « confirmation ».

INTERNATIONAL Dernières dépêches

Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Sénégal – Tchad : la condamnation d’Hissène Habré est « nulle », selon l’un de ses avocats
Publication : mardi 14 juin 2016 00:26

Lepays225.com-Un avocat de l'ex-président tchadien Hissène Habré a réclamé lundi sa libération immédiate, affirmant que sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain à Dakar était « nulle » en raison d'une irrégularité sur la désignation des juges.

Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Indépendance de la Justice : Les magistrats dénoncent une cabale politique
Publication : mardi 14 juin 2016 23:52

Dans un certain temps, la justice burkinabè est au centre d’une cabale tendant à la dénigrer afin d’atteindre un objectif inavoué : celui de restaurer la présidence du Chef de l’Etat et la vice-présidence du ministre de la justice au Conseil supérieur de la magistrature.  

Compteur

2243018
Aujourd'huiAujourd'hui916
HierHier1463
Cette semaineCette semaine2831
Ce moisCe mois29339

Nécrologie

 

Communiqué